L’équilibre fragile de Maye

Maye est un artiste français qui opère dans l’espace public. Il a commencé par le graffiti pour ensuite évoluer dans le milieu plus institutionnalisé du street art international. Ses œuvres murales sont peuplées de personnages filiformes, décharnés et son univers est un complexe entrelacement de détails qui incarnent un équilibre fragile.

« Train de Vie » par Maye – Sérigraphie
Exposition « Fine Line » (2020) à la galerie Stolen Space, Londres

Inspiré par les cultures urbaines et nomades, les graffitis recouvrent ses villes, les tatouages décorent ses personnages, la musique et les jeux rythment son univers. Le résultat nous plonge dans les tréfonds d’un imaginaire atypique et emplit de poésie.

Les fresques de Maye sont constituées comme des récits qu’il faut prendre le temps de contempler pour en apprécier tout le contenu. Le message qui transparaît dans son travail fait souvent référence à l’écologie et aux dérives de la modernité de nos sociétés humaines.

L’une de ses fresques est visible à Paris dans le 13e arrondissement, au 131 boulevard Vincent Auriol, réalisée dans le cadre du projet Boulevard Paris 13. Elle évoque la Camargue, dont il est originaire.

Découvrez son travail par ici !

 

Cet article a été publié initialement pour Artenders, média d’art contemporain français et incubateur artistique.


Photo de couverture : peinture sur toile de Maye, présentée lors de l’exposition collective « Walking down the boulevard » (2019) à la galerie Itinerrance, à Paris.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
RSS